Mellerio
Photo page actualités

Mellerio au Musée d’Orsay

Pour célébrer ses 30 ans à l’automne 2016, le musée d’Orsay consacre une exposition au Second Empire des spectacles et de la fête, sur les différentes « scènes » où s’est inventée la modernité de notre époque. Scénographiée par Hubert Le Gall, cette exposition présente peintures, sculptures, photographies, dessins d’architecture, objets d’art, costumes et bijoux. Pour ces derniers, c’est la Maison Mellerio que le musée a choisie pour illustrer le savoir-faire et les styles si particuliers de cette période.
Depuis 1613, grâce aux privilèges royaux accordés par Marie de Médicis, les Mellerio vont observer une ascension fulgurante et singulière. En 1815, ils sont les premiers joailliers à s’installer rue de la Paix. Au Second Empire, c’est l’apogée : les Expositions universelles de 1855, 1862, 1867 1862, 1867 sont des rendez-vous incontournables où ils présentent des créations redoublant de virtuosité technique et de créativité. La clientèle de Mellerio à cette époque est exceptionnelle: l’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie, la princesse Mathilde, toutes les Cours de France et d’Europe, mais aussi des écrivains, compositeurs, actrices et demi-mondaines…  C’est l’esprit créatif et fastueux de cette époque que l’exposition va restituer, notamment grâce à la vitrine entièrement dédiée aux trente-cinq bijoux Mellerio, dont la majeure partie vient de la collection privée de la Maison.

35 ANS DE LA COUPE DES MOUSQUETAIRES

Les trophées du tournoi de tennis de Roland Garros, dont la célèbre Coupe des Mousquetaires, sont réalisés par Mellerio depuis 35 ans cette année.

 

Chaque année les orfèvres consacrent plus d’une centaine d’heures à la réalisation de cette réplique, environ deux fois plus petite que l’originale, et transforment une simple feuille d’argent en œuvre d’art. Des longues et méticuleuses heures de travail à plusieurs mains permettent de créer une récompense à la hauteur des efforts et des rêves qu’elle suscite : L’original pèse environ quatorze kilos, mesure vingt-et-un centimètres de haut et dix-neuf de large. 35 ans que les plus grands champions de tennis brandissent chaque année la Coupe des Mousquetaires sur la terre battue de Roland Garros !

 

Un bel anniversaire pour ce trophée mythique en argent massif réalisé rue de la Paix dans l’atelier du plus ancien joaillier-orfèvre du monde …

Simples messieurs
monterosa

COLLECTION MONTEROSA

Puisant dans son héritage et son histoire exceptionnels, Mellerio s’en est inspiré pour créer chacune des pièces de la Collection « Monte Rosa » lancée en 2011. Suite à son succès, la Maison décide en ce début de printemps 2016 de l’enrichir avec 16 nouvelles créations, ainsi qu’une pièce de haute joaillerie.

 

Déclinée en pendentifs, boucles d’oreilles et bagues, la collection « Monterosa » met en scène la rose sauvage, fleur emblématique de la Maison depuis 1867. Qu’elle soit sertie de diamants, révélant la pureté et la finesse du bijou, ou de saphirs roses mettant en scène la féminité de ces créations, la fleur « Monterosa » se pare de nouveaux atouts. La rose sauvage anime également un diadème Haute Joaillerie. Cette pièce unique renoue avec un autre savoir-faire de la Maison: le bijou transformable. Ainsi ce diadème est transformable en bracelet, collier, pendentif et boucles d’oreilles.

 

Symbole d’amour et de beauté dès l’Antiquité grecque, la rose sauvage, mère de toutes les fleurs, pare la femme contemporaine pour le plus beau jour de sa vie comme pour sa vie de tous les jours …

LA COLLECTION « ALEXANDRE VAUTHIER FOR MELLERIO »CHEZ MONTAIGNE MARKET

En 2015, la Maison Mellerio a confié la création de sa nouvelle collection de Haute Joaillerie et Joaillerie à Alexandre Vauthier, qui relevait ainsi un nouveau défi : « Imaginer et suivre entièrement l’élaboration d’une collection de Haute Joaillerie a toujours été un rêve d’enfant » confie Alexandre Vauthier. « Nos deux Maisons, en apparence si éloignées, se sont immédiatement retrouvées autour de valeurs communes d’amour du métier d’art, d’indépendance et de créativité »

Après avoir été présentées à Hong Kong chez Lane Crawford, à Miami chez Oxygen et tout dernièrement à Los Angeles chez Just One Eye, ces collections Haute Joaillerie et Joaillerie ont été choisies par Montaigne Market pour y être exposées du 1er au 15 mars 2016.

A cette occasion, une nouvelle version de la bague « Joaillerie«  sera présentée en avant-première: après l’or gris, les émeraudes, les diamants blancs et noirs, voici un nouveau modèle aux lignes plus cossues, décliné en or rose et or gris uniquement, pavé ou non de diamants.

 

© Olivia da Costa – Please Magazine

tumblr_nvg36iE1VU1syvp5ro1_1280 2
Infinity-Heart-pendant,-18mm,-WG-diamond-paved

INFINITY HEART : L’AMOUR à l’infini

Baptisée “Infinity Heart”, la nouvelle collection de Mellerio illustre l’amour infini. Enroulé dans un coeur, le symbole de l’infini s’insère subtilement dans ce bijou, dont la forme évoque également celle de la Taille Mellerio (taille de pierre précieuse brevetée en 2005 par Mellerio).

Déclinée en trois tailles, la collection “Infinity Heart” s’adapte à la femme contemporaine. Pavés ou non de diamants, petit et moyen modèles se posent avec la même élégance sur peau nue que sur une petite robe. Le grand modèle en or rose offre quant à lui la pure sobriété du métal piqué du discret éclat d’un diamant.

La collection “ Infinity Heart ” est proposée en or jaune, or blanc ou or rose. A la boutique Mellerio, 9 rue de la Paix à partir de janvier 2016.

LES 60 ANS DU BALLON D’OR

2016 signe une année importante, celle du soixantième anniversaire de sa création. Depuis 1956, la Maison Mellerio façonne discrètement dans son atelier du 9, rue de la Paix, le trophée FIFA Ballon d’Or, qui récompense chaque année le meilleur joueur de football. Le journal L’Equipe et France Football sont clients de Mellerio depuis déjà de nombreuses années lorsqu’ils lui demandent en 1956 de créer un trophée qui récompensera le meilleur joueur européen de football de l’année. Il sera remis à Stanley Matthews, brillant joueur anglais.

Aujourd’hui, la Maison a conservé ce savoir-faire devenu très rare, et continue de réaliser des pièces de Haute Orfèvrerie, des objets précieux en cristal de roche et pierres dures, des ornements de table, des Épées d’Académiciens et depuis près d’un siècle, des trophées sportifs comme tous ceux décernés lors du tournoi de Roland Garros, mais aussi dans le domaine de la voile, de l’équitation, du golf, et du football.

1955
V&A

MELLERIO
au VICTORIA & ALBERT MUSEUM

Le Victoria & Albert Museum à Londres met à l’honneur l’une des plus belles pièces réalisées par Mellerio lors de son exposition « Bejewelled Treasures: The Al Thani Collection » du 21 novembre 2015 au 28 mars 2016 : l’Aigrette-Broche Paon achetée par le Maharadjah de Kapurthala en 1905. Sertie de 1742 diamants, cette pièce en or, platine et émail est emblématique du savoir-faire exceptionnel de la Maison : la transformabilité du bijou (portable en diadème ou broche) et la virtuosité technique (maîtrise de l’émail pour reproduire la magnifique palette de couleurs du paon).

200 ANS DE MELLERIO RUE DE LA PAIX

Pionnier depuis 400 ans, 2015 est une année particulière pour Mellerio : l’anniversaire de son installation rue de la Paix.

Il y a exactement 200 ans, François Mellerio était le premier joaillier à ouvrir son établissement rue de la Paix. Il sera suivi, bien des années plus tard, par les autres grands de la profession, créant ainsi la renommée internationale du quartier de la place Vendôme, devenue pour le monde entier la capitale de la Haute Joaillerie.

200ans rue de la paix
Lancôme

lancome par MELLERIO

La Maison Mellerio a été choisie par Lancôme pour réaliser le bijou qui orne les 80 flacons de l’édition limitée de « La Vie est Belle l’Extrait de Parfum », créé à l’occasion de son 80eme anniversaire.

Mellerio a fabriqué à cette occasion les ailes de la liberté créées par Rozenn Mainguené, ce nœud d’organza qui ceint le col du flacon de « La Vie est belle », pour en faire un bijou en argent recouvert d’or rose. Certaines ailes sont repercées, d’autres ciselées d’un motif retrouvé dans les archives de Lancôme, et d’autres enfin polies « miroir », trois des grands procédés classiques du traitement des métaux précieux utilisés dans la joaillerie.

Quelques exemplaires seulement seront disponibles en exclusivité en France au Printemps Haussmann (prix de vente 950€).

MELLERIO
CHEZ LANE CRAWFORD (HONG KONG)

Lane Crawford, le grand magasin de Hong Kong renommé pour sa sélection très pointue de marques et de designers, accueillait tout le mois de septembre 2015 la Maison Mellerio pour une exposition exceptionnelle. Afin de célébrer l’ouverture de son nouvel espace joaillerie, à la décoration ultra contemporaine et conçu afin de proposer des services exceptionnels et exclusifs à ses clients, Lane Crawford a choisi de présenter Mellerio qui incarne plus que tout autre la haute tradition de la joaillerie française mais aussi sa grande capacité d’innovation et de création.

La Maison ouvrira très prochainement deux nouveaux espaces de vente chez Lane Crawford.

Lane Crawford
Alexandre Vauthier

ALEXANDRE VAUTHIER
pour MELLERIO

Mellerio a toujours entretenu des liens étroits avec le monde de la mode. Dans les années 1950, la Maison a notamment collaboré avec des grands noms tels que Cristobal Balenciaga, Marcel Rochas, Christian Dior ou encore Pierre Balmain. Mellerio poursuit et approfondit ses relations privilégiées avec la Couture en proposant une collaboration artistique à l’un de ses plus talentueux représentants, le créateur français Alexandre Vauthier. Virtuose de la coupe et maître des matières, il choisit de relever un nouveau défi : celui de se mesurer à la création de pièces de Haute Joaillerie, avec ses exigences et son savoir-faire si particulier. C’est ainsi qu’est née la collaboration entre Alexandre Vauthier et Mellerio.